Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire sur la décarbonisation Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

La crise | Henri Regnault est membre du CEIM

Croissance, climat, démocratie : entre triangle d’incompatibilité et cercle vertueux

La Crise, numéro 50, mars 2021, 16 mars 2021

Spécial numéro 50 !

Résumé :

Pour le 50e numéro de cette chronique, essayons de nous échapper de l’actualité immédiate et de prendre un peu de recul. La crise que nous vivons s’inscrit dans un temps long, pluri-décennal. Elle s’articule autour de trois dossiers principaux, en étroite interaction : croissance / décroissance, vigilance / négligence climatique, démocratie / autoritarisme.
Combiner croissance, contrôle climatique et démocratie serait la solution idéale. Est-ce possible ? Ne sommes-nous pas face à un triangle d’incompatibilité ? A quelles conditions une telle combinaison serait-elle possible, transformant un triangle d’incompatibilité en cercle vertueux ? Mais pour réussir un tel exploit, encore plus périlleux que la quadrature du cercle, sans doute faut-il commencer par conjuguer la science, la connaissance et l’observation plutôt que la croyance, l’idéologie et l’illusion.

ISSN 2563-9234

D'autres publications

Guy Saint-Jacques est ancien ambassadeur du Canada en Chine et fellow de l’IEIM

Ouïghours au Xinjiang : l’ampleur de la répression dévoilée au grand jour

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

L’entrevue a été accordée à La Presse, 25 mai 2022, par Guy Saint-Jacques

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Mai 2022, 24 mai 2022


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)