Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire sur la décarbonisation Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Stéfanie von Hlatky, Hannah Hollander, Justin Massie, Marco Munier et Sam Skinner

Les impacts géopolitiques de la COVID-19

Note politique 1, Réseau d’analyse stratégique, 6 juillet 2020

Tel qu’annoncé il y a quelques semaines, l’IEIM est fier d’être partenaire du nouveau Réseau d’analyse stratégique, créé dans le cadre du programme Mobilisation des idées nouvelles en matière de défense et de sécurité (MINDS) du ministère de la Défense nationale du Canada.

La première Note politique du Réseau d’analyse stratégique porte sur les impacts géopolitiques considérables de la COVID-19.

[...] La pandémie est venue remettre en question la mondialisation des dernières décennies, en réaffirmant la place de l’État comme garant de la sécurité de sa population et en favorisant des réponses nationales à une menace pourtant globale.

Une tendance récente à souligner est le renforcement des liens entre la Russie, la Chine et l’Iran dans ce type d’opérations de désinformation. Elles ont mené à l’émergence de nombreuses théories du complot sur les origines du virus, les contestations des mesures de confinement, la méfiance envers les démocraties occidentales, les futurs vaccins ou encore les processus de collecte de renseignements personnels et autre mesure de traçage des individus.

Le Canada doit ainsi repenser sa stratégie de défense pour y inclure les risques sanitaires et pandémiques et revoir son positionnement stratégique post-COVID-19.

Découvrez le texte complet en pièce jointe.

Auteurs
Stéfanie von Hlatky
Hannah Hollander
Justin Massie, professeur à l’UQAM, également membre du CRIDAQ et du CIRRICQ
Marco Munier
Sam Skinner

Référence : Stéfanie von Hlatky, Hannah Hollander, Justin Massie, Marco Munier & Sam Skinner, « Les impacts géopolitiques de la COVID-19, » Note politique 1, Réseau d’analyse stratégique, juin 2020.

Mots-clés

Écrit par

D'autres publications

Guy Saint-Jacques est ancien ambassadeur du Canada en Chine et fellow de l’IEIM

Ouïghours au Xinjiang : l’ampleur de la répression dévoilée au grand jour

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

L’entrevue a été accordée à La Presse, 25 mai 2022, par Guy Saint-Jacques

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Mai 2022, 24 mai 2022


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)